Microsoft se démène pour un Cloud plus ajusté à la vie privée de ses utilisateurs

De plus en plus utilisé, le Cloud fait l’objet de diverses altercations notamment concernant la confidentialité des données stockées, et de celles conservées sur le territoire américain plus spécialement. Une confidentialité menacée par la justice américaine qui fait tout pour contrôler les informations et fichiers stockés sur les serveurs us, néanmoins, que Microsoft pourtant tente de faire respecter.

Confidentialité sur le Cloud : Microsoft se ligue contre la justice américaine

Bien qu’étant elle-même américaine, l’entreprise leader de l’électronique Microsoft mène un combat contre la souveraineté du Cloud par les Etats, que la justice américaine essaie d’établir. Le groupe a en effet mis en place une coalition d’envergure, afin de se battre pour le respect de la confidentialité des données stockées chez les prestataires basés au pays de l’oncle Sam. Une mesure prise dans l’intérêt des utilisateurs, dont les données sont convoitées par la justice américaine, qui réclame particulièrement la communication d’emails d’un Européen, pourtant conservés en Irlande. Autrement dit, cette dernière, sous couvert d’une souveraineté sur le Cloud, espère pouvoir exploiter toute information stockée sur ce dernier, quels que soient les utilisateurs impliqués, le serveur utilisé ou encore la situation géographique de ces derniers. Toutefois, Microsoft se bat contre une telle revendication et les choses ne seront pas si faciles pour la justice américaine, qui doit déjà convaincre 75% des Français, qui préfèrent stocker leurs données dans l’Hexagone.

Respect de la confidentialité sur le Cloud : les membres de la coalition de soutien formée par Microsoft

Pour lutter contre la souveraineté du Cloud par les Etats, Microsoft a donc mis en place une coalition sans pareil. Celle-ci regroupe 23 lobbies de l’industrie ou de la société civile, 28 entreprises de l’informatique ou des médias et 35 experts informatiques, lesquels ont alors signé 10 amicus brief, déjà entre les mains du leader électronique. Une coalition qui regroupe les plus grands noms du commerce et de l’informatique notamment, pour ne citer que la Chambre de Commerce américaine, Digital Right Ireland, Apple, Accenture, Amazon, eBay, Verizon ou encore Washington Post et Open Rights Group.

Laisser un commentaire